Programmes de formation

La première université d’été organisée par l’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM) se déroulera du 19 au 26 août 2019 sur l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon.

L’intention de l’IFQM à travers cette première université d’été France-Québec sur l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon (SPM) est de fournir une formation théorique et pratique de haut niveau sur les risques côtiers et la planification spatiale aux 32 étudiants de 2e et 3e cycles issus de 18 universités de France et du Québec durant une semaine intensive. Académique et ouvert sur les questions sociétales, ce rendez-vous exceptionnel vise au transfert de connaissances et de compétences des 9 formateurs (5 français et 4 québécois) vers les étudiants. L’échange d’expertises entre les intervenants, les acteurs pertinents de SPM et la population, ainsi que la création de liens pour de futures collaborations sont aussi grandement attendus.

Cette université d’été se veut également une opportunité de mettre en place des temps d’échange avec les citoyens de l’archipel à travers la programmation de plusieurs évènements ouverts au public qui auront lieu dans les villes de Saint-Pierre et de Miquelon.

Les participantes et les participants à l’université d’été proviennent de dix-huit établissements d’enseignement supérieur de la France et du Québec, soit l’École Pratique des Hautes Études de Paris, l’École nationale supérieure de techniques avancées Bretagne, l’Université de Nantes, l’Institut national d’études supérieures agronomiques de Montpellier, l’Université de Bordeaux-Montaigne, l’Université de Bretagne Occidentale, l’Université de Bretagne Sud, l’Université de La Rochelle, l’Université de Perpignan Via Domitia, l’Université de Rennes 1, l’Université Littoral Côte d’Opale, l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’Université Aix-Marseille, l’Université de Caen-Normandie, l’Institut National de la Recherche Scientifique centre Eau-Terre-Environnement, l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Rimouski et l’Université McGill.

Notons que cette première université d’été est rendue possible grâce au soutien financier de l’IFQM, des ministères français de la Transition Écologique et Solidaire et des Outre-Mer ainsi que de la préfecture de Saint-Pierre et Miquelon.

Programmation