Mer et Journalisme 2022

Les 23 et 24 août 2022 se tiendra la troisième édition de l’école d’été « Mer et journalisme » organisée par l’École Universitaire de Recherche ISblue, en partenariat avec le Centre de Formation des Journalistes et l’IFQM.

Pour répondre aux besoins de formation exprimés depuis de nombreuses années par les journalistes sur les sciences et technologies marines, l’Ecole Universitaire de Recherche ISblue propose une école d’été de 2 jours à Brest, au sein de l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM). Cette formation destinée aux journalistes francophones des différents médias apporte un éclairage sur le thème général :

« Océans et climats »

Nous avons le plaisir de vous informer que les inscriptions à l'école d'été "Mer et Journalisme" sont ouvertes jusqu’au 5 août prochain.


Dévoilement des gagnants du 2e concours photo de l'IFQM - Un Océan à préserver

L’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur Maritime (IFQM)  a lancé à l'automne dernier la seconde édition de son concours photo s'adressant aux étudiant·e·s inscrit·e·s dans une institution québécoise ou française membre de l’IFQM et intéressé·e·s par le milieu maritime et a été mené en partenariat avec Océanopolis (le Centre national de culture scientifique dédié à l’Océan situé à Brest) et le Biodôme de Montréal à Espace pour la vie.

Cette deuxième édition s'est déroulée avec la participation exclusive de Laurent Ballesta et Mario Cyr pour présider le Jury de sélection du concours photo Un Océan à préserver.

L’objectif de ce concours était double : mobiliser la communauté étudiante œuvrant dans le domaine maritime tout en valorisant leur travail accompli, par exemple lors de stages, de travaux de recherches ou encore de sorties sur le terrain.

À l’issue du concours, les photos récompensées font l’objet d’une exposition conjointe en France et au Québec. 

L'exposition photo, après une exposition à Océanopolis, sera déplacée vers l'Université de Nantes, où elle sera bientôt disponible. En parallèle, elle sera aussi disponible au Biodôme de Montréal à Espace pour la vie à partir du 31 mai 2022.

Ce concours et son exposition présentent une occasion unique de partager et diffuser le travail scientifique et artistique de la communauté étudiante en sciences et technologies de la mer !

Découvrez les gagnants et  les clichés à couper le souffle de nos talentueux photographes amateurs !

 

https://youtu.be/sxohvtVcP1k

Nos partenaires

Océanopolis, Centre National de Culture Scientifique dédié à l’Océan

Depuis 1990, Océanopolis, équipement de Brest métropole géré par Brest’aim, raconte l’histoire naturelle de l’océan et accomplit une mission de médiation scientifique avec pédagogie et créativité.

Biodôme de Montréal à Espace pour la vie

Le Biodôme, la Biosphère, l’Insectarium, le Jardin botanique et le Planétarium Rio Tinto Alcan forment le plus important complexe en sciences de la nature au Canada sous l’égide d’Espace pour la vie . Ensemble, ces cinq institutions prestigieuses de la Ville de Montréal amorcent un mouvement audacieux, créatif et urbain, où se repense le lien entre l’humain et la nature, et où se cultive une nouvelle façon de vivre.

 

Avec la participation exclusive de Mario Cyr

Mario Cyr est reconnu à travers le monde pour ses images à couper le souffle. C’est aussi cinéaste réputé et un chef renommé d’expéditions en régions arctiques et antarctiques. Il est l’un des cinq experts mondiaux de plongée sous les glaces.  Mario Cyr a participé à plus de 150 œuvres cinématographiques pour des producteurs tels que National Geographic, Discovery Channel, Disney Productions, Imax 3D, la BBC, David Suzuki pour la CBC, la Société Cousteau, France 2, Arte et NHK Japon.

 

Avec la participation exclusive de Laurent Ballesta

Laurent Ballesta est un photographe naturaliste français. Des premières photographies du cœlacanthe prises par un plongeur à 120m de fond, jusqu’aux folles chorégraphies des 700 requins de Fakarava la nuit, en passant par les plongées les plus longues et les plus profondes d’Antarctique et les paysages crépusculaires de Méditerranée, Laurent Ballesta illustre le monde sous-marin avec un regard naturaliste et artistique.

Nous contacter

Pour obtenir de plus amples informations sur le Concours photo, vous pouvez communiquer avec nous à :

France : ifqm@univ-brest.fr
Québec :ifqm@uqar.ca

 


Semaine des Océans - Les océanographes dans vos classes

Ce projet a pour ambition de rassembler des écoles primaires québécoises et françaises pour leur faire découvrir les facettes de l’Océanographie au travers d’une semaine de webinaires scientifiques adaptés, offerts par les jeunes chercheurs et chercheuses en Océanographie. Ces derniers et dernières seront amené·e·s à partager le chemin qui les a conduit à travailler en océanographie, leurs travaux de recherche ainsi que leurs expériences vécues. C’est une occasion unique de rassembler les océanographes et la génération future à l’échelle du Québec et de la FrancePour outiller les participants et participantes à intervenir auprès des écoliers et écolières trois formations leur seront offertes.

La semaine de webinaires se déroulera autour de la journée mondiale des Océans (le 8 juin) soit du 6 Juin au 10 Juin 2022, permettant ainsi de souligner la décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030). Complètement en ligne et en français, de nombreuses classes pourront participer à plusieurs webinaires par jour, et avoir la chance de poser des questions en direct à nos intervenant·e·s, de (re) visionner les webinaires à postériori et de poser des questions par courriel. Une activité sur le développement d’une œuvre artistique par les classes participantes sera élaborée à l'occasion de la journée Mondiale des Océans.

Dates et lieux : du 6 juin au 10 juin 2022

Pour plus d'informations et inscription visitez :  Semaine des Océans

 


Assises de la Mer 2022

L’IFQM est ravi d’annoncer la tenue de la seconde édition des Assises France-Québec de la mer les 13 et 14 juin 2022 à Nantes. Elles auront pour but de dégager les priorités d’actions de l’IFQM pour le mandat 2022-2025 notamment en termes de formation, de recherche, d’innovation, de développement des liens avec le secteur industriel et d’actions en faveur des sciences participatives.

 

Ces deux journées seront l’occasion de faire un bilan des 4 premières années d’existence de l’Institut, de mettre en avant les forces du réseau, mais aussi de mettre en lumière les éléments à améliorer. La tenue des Assises marquera donc un important tournant pour notre institut et permettra à l'ensemble des membres de contribuer à la définition de nos nouvelles orientations.

Sous la coordination du comité directeur de l’Institut, des groupes de travail France-Québec ont été créés à l’automne 2021 en fonction des six thématiques de recherche de l’IFQM :

  •     Santé des écosystèmes et des populations qui en bénéficient
  •     Pêche et aquaculture ;
  •     Dynamique et adaptation des territoires côtiers ;
  •     Surveillance et sécurité maritime ;
  •     « Trans-port » maritime durable et intelligent ;
  •     Biotechnologies marines et technologies / ingénierie marines

Ces derniers avaient la responsabilité de produire des documents de travail qui présentaient leurs réflexions sur :

  • l’évolution potentielle des thématiques prioritaires de l’Institut. En adéquation avec les enjeux actuels connus en France et au Québec, mais aussi au niveau international dans le domaine maritime, il s’agissait de définir si et comment les thématiques devraient évoluer et/ou si de nouvelles thématiques d’intérêt pourraient émerger.
  • deux missions de l’IFQM reliées à l’ensemble des thématiques :
  • le renforcement du lien entre l’IFQM et le secteur industriel. Pour cela, il était nécessaire de définir pour chacune des thématiques cibles, de quelle(s) manière(s) l’Institut pourrait se positionner pour favoriser les interactions entre le secteur industriel et le secteur académique.
  • l’intégration de la médiation scientifique[1] dans les actions de l’Institut et le rôle que pourrait jouer l’IFQM dans le transfert des connaissances et les sciences participatives en France et au Québec dans le domaine des sciences de la mer.

Les Assises s’adressent aux chercheur.e.s et aux personnes administratrices de la recherche, aux industriel.le.s, aux représentant.e.s gouvernementaux, aux gestionnaires ainsi qu’aux acteur.e.s de la médiation scientifique qui cherchent à accroître la coopération France-Québec dans le secteur maritime afin de mettre en valeur le potentiel de développement économique, sociétal et environnemental, de part et d’autre de l’Atlantique.

Les Assises tenteront également de réunir des acteurs clés d’organismes subventionnaires nationaux (FRQ, CRSNG, ANR) et internationaux (Commission européenne, Future Earth, Accord Galway, Belmont Forum). Elles prendront la forme de plusieurs ateliers de travail réunissant plus d’une soixantaine de personnes.

Ces deux journées seront une occasion unique de mobiliser et rapprocher des acteurs d’horizons variés, de créer des ponts transatlantiques entre les acteurs académiques, gouvernementaux et industriel du secteur maritime.

 

Dates et lieux : les 13 et 14 juin 2022 à Nantes.

Inscription Inscription aux Assises France-Québec de la Mer 2022

Programme : Programme des Assisses France-Québec de la Mer 2022 

Plus d’informations :

[1] Au Québec, l’expression « vulgarisation scientifique » sera préférée.


Formation « Enjeux environnementaux d'une économie bleue » 2022

À destination d’acteurs francophones issus d’organismes publics et privés impliqués dans le développement durable des territoires maritimes et littoraux et marins et la conservation de la biodiversité marine, cette formation professionnelle de 3 jours offre une vue complète des enjeux liés au développement des activités humaines en mer et des transitions aujourd’hui à l’œuvre dans ces secteurs.

Alternant enseignements théoriques et échanges pratiques, cette formation portée par l’Université de Bretagne Occidentale via le Campus mondial de la mer s’appuie sur l’expertise d’intervenants de l’ouest de la Bretagne, mais également du Québec.

Pour l’édition 2022, des intervenants québécois seront de la programmation, permettant ainsi des échanges croisés entre participants et intervenants autour de sujets d’intérêt communs tels que le développement de la filière algues ou encore la gestion d’aires marines protégées.

Cette formation sera présentée en présentiel, à Brest et Roscoff, et sera ponctuée par des échanges entre intervenants et participants, ainsi qu’une sortie terrain d’une demi-journée.

 

Dates et lieux : du 5 au 7 juillet 2022 à Brest et Roscoff

Inscriptions pour la portion se donnant en France ( jusqu'au 31 mai 2022) : lien vers les inscriptions

Inscriptions pour la portion se donnant au Québec : Formulaire d'inscription

Programme de l'édition 2022 : lien vers le programme

Plus d’informations : site du Campus mondial de la mer


Sea Tech Week 2022

Le Campus mondial de la mer est ravi d'annoncer la 13ème Sea Tech Week® qui se déroulera du 26 au 30 septembre à Brest Expo, France.

Cet événement international se tient tous les deux ans et attire plus d'un millier de participants du monde entier, dont des chercheurs, des ingénieurs, des partenaires et des étudiants.

Le thème principal de la Sea Tech Week® cette année est « Transport maritime : vers des solutions plus intelligentes et plus vertes ». La richesse des sujets abordés lors de l'événement comprend notamment la propulsion éolienne, la cybersécurité maritime, l'hydrogène, l'architecture et la conception navales, la pollution marine et les nouvelles routes maritimes.

Le pays à l'honneur cette année est l'Inde, un pays avec lequel la communauté du Campus mondial de la mer entretient déjà de bonnes relations. L'accent sera également mis sur les femmes dans les sciences et technologies marines et sur la formation aux métiers du secteur maritime.

 

Pour l’édition 2020 de la SeaTech Week, l’IFQM organise en partenariat 2 sessions:

  • Bruits sous-marins : les comprendre et les prévenir
    Organisateur : IEEE OES France Chapter (France), Technopole Maritime du Québec et Institut France-Québec Maritime
  • Vers la définition de l'écologie portuaire et du port écologique
    Animateur : Institut France-Québec Maritime

Plus d’informations seront prochainement disponible sur les différentes possibilités de participation à l’événement.

Informations complémentaires Sea Tech Week 2022

 

A propos de la Sea tech Week :

Sea Tech Week ® est un événement international d'une semaine axé sur les sciences et technologies marines . Il réunit tous les deux ans plus de 1 000 experts internationaux de premier plan dans diverses disciplines liées à la mer à la ville de Brest, en France. Sea Tech Week ® comprend une conférence scientifique et technologique, une exposition professionnelle, des rencontres B2B et des événements sociaux.

L'événement est l'occasion pour les scientifiques, les entreprises, les clusters, les étudiants… de partager les avancées de la recherche et de l'innovation, de développer des contacts d'affaires et de renforcer les partenariats et les collaborations.


Offre de post-doc en génétique des populations- aquaculture des algues marines

Si la génétique des population et l'aquaculture  t'intéresse et que tu aimerais relever le défi d’une post-doctorat, voilà une belle opportunité!

 

Objectifs du projet :

L'aquaculture des algues marines se développe dans le monde entier, y compris sur la côte atlantique du Canada, le Québec et la Nouvelle-Écosse étant les pionniers de cette nouvelle économie verte. En plus d'augmenter la séquestration du CO2, les algues marines ont plusieurs produits potentiels à haute valeur ajoutée, allant de la nourriture pour la consommation humaine, des extraits pour les nutraceutiques et les cosmétiques, des ingrédients pour les suppléments de santé naturels, ainsi que des engrais agricoles. Sur la côte Est du Canada, la culture des algues marines est une nouvelle industrie qui en est encore à ses débuts.  L'algue la plus couramment cultivée est le varech Saccharina latissima et il existe de nombreuses lacunes dans les connaissances concernant l'avenir de cette économie, notamment en ce qui concerne les changements climatiques.

Les connaissances manquantes comprennent l'écologie et la morphologie de l'algue sucrière, les relations avec les conditions environnementales et les mécanismes à l'origine de la performance de la culture, ainsi que l'origine des graines. En raison de la réglementation, toutes les semences destinées à la culture doivent provenir de géniteurs locaux. Cependant, certaines souches peuvent être plus performantes que d'autres et l'on sait peu de choses sur la répartition géographique des populations de laminaires à sucre et sur le flux génétique (SNP DArtSeq).

Cette proposition de bourse postdoctorale se concentrera sur la définition de la diversité génétique et des limites de la population dans des sites situés dans diverses parties du Québec et de la Nouvelle-Écosse (et potentiellement plus grands dans l'Atlantique) ainsi que sur le flux génétique potentiel.  La génétique en fonction des conditions environnementales aidera également à comprendre le morphotype observé entre les régions.

Le partenaire académique pour cette bourse sera le professeur France Dufresne (UQAR). Le Pr Dufresne possède des connaissances approfondies en biologie évolutive et a travaillé sur le génotypage du laminaire à sucre. De plus, ce projet est intégré dans un plus grand programme de collaboration avec le CNRC et Merinov au sein du supercluster Ocean. Le programme plus large vise à identifier le morphotype et le potentiel de performance de certaines populations et/ou souches pour la culture dans le contexte du changement climatique et de développer une banque de semences.   La définition de la génétique des populations et de la diversité fournira des informations importantes dans le cadre du projet plus vaste.

Mandat : 

Le stagiaire postdoctoral sera responsable de l'échantillonnage et des analyses phénotypiques, génétiques et nutritionnelles des algues marines ainsi que de la collecte de données environnementales. Le mandat comprend également l'analyse génétique des populations et l'évaluation de la relation entre ces populations et les facteurs abiotiques / phénotypiques. Le stagiaire postdoctoral sera sous la supervision du professeur France Dufresne de l'UQAR et de la chercheuse industrielle Flora Salvo de Merinov. Il est attendu des publications scientifiques dans des revues à comité de lecture.

Date de clôture des candidatures :  sur demande  Flora.salvo@merinov.ca

Date de début : 1er avril 2022

Durée du poste : 18 mois

Les candidats doivent soumettre leur candidature sur le site internet de Merinov : https://emplois.merinov.ca/

Pour toute question et soumission de candidature, veuillez contacter :

Consultez l'offre post-doctorale complète  : Offre-emploi-stagiaire-postdoc-Mitacs-Merinov-UQAR-en

 

 


Opportunité de post-doctorat France-Québec sur les applications Lidar à la couleur de l’océan

Si la télédétection et l'optique t'intéresse et que tu aimerais relever le défi d’une post-doctorat sous une supervision France-Québec, voilà une belle opportunité! En plus, tu aurais la chance de participer à un projet de collaboration entre la France et le Québec soutenu par l’IFQM.

Ce stage postdoctoral de deux ans est proposé conjointement par le Laboratoire d'Océanologie et Géosciences LOG (Wimereux, France) et le laboratoire de recherche internationale Takuvik (Université Laval and CNRS, Canada) sur la simulation du signal lidar dans la colonne d'eau. Le poste est cofinancé par l'Université du Littoral-Côte d'Opale et l'Institut France-Québec Maritime.

Objectifs du projet :

Des études récentes ont montré la faisabilité d'étudier l'océan à l'aide de lidars spatiaux. Cependant, aucun lidar spatial dédié aux profils océaniques n'existe ou ne devrait être déployé dans un avenir proche. Pour la
préparation d'une telle mission spatiale, il est nécessaire de caractériser la propagation du signal lidar à travers l'atmosphère et l'océan. Seules quelques études sur ce sujet ont été publiées ces dernières années. Des
simulations Monte-Carlo sont utilisées pour étudier, à partir de l’espace, l'interaction du signal lidar avec les particules marines. Ces études sont préliminaires et nécessitent d'inclure davantage de contributions de
divers constituants marins optiquement actifs. Cela permettra d'étudier l'impact des constituants sur la forme et l'amplitude du signal lidar sur la colonne d'eau et de caractériser les spécifications d'un lidar spatial
profileur océanique.

Le candidat retenu utilisera des simulateurs lidars publiés pour améliorer ses capacités. Des études de sensibilité seront réalisées sur le signal et la magnitude du lidar en fonction des concentrations des
constituants optiquement actifs ou en fonction des spécifications d'un lidar spatial profileur océanique. Le candidat étudiera la profondeur verticale atteinte par un lidar spatial, inclura la diffusion inélastique
(fluorescence, Raman, Brillouin), et explorera la détection multi-spectrale. Les applications aux drones pourront également être examinées.

Date de clôture des candidatures :  janvier 2022

Date de début : 1er jmars 2022

Durée du poste : deux ans avec une période obligatoire d'un an à LOG en 2022 et une période obligatoire d'un an à Takuvik en 2023.

Les candidats doivent soumettre :

  •  Un CV détaillé, comprenant le courriel et le numéro de téléphone de trois références,
  • Une courte lettre de motivation expliquant l'expérience du candidat en lien avec le poste et sa motivation.

Pour toute question et soumission de candidature, veuillez contacter (envoi aux deux emails):

Consultez l'offre post-doctorale complète ici : LIEN 

Consultez l'offre post-doctorale complète en ANGLAIS : LIEN

 

 


Lancement du 2e concours photo de l'IFQM - Un Océan à préserver

L’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur Maritime (IFQM) lance la seconde édition de son concours photo s'adressant aux étudiant·e·s inscrit·e·s dans une institution québécoise ou française membre de l’IFQM et intéressé·e·s par le milieu maritime. Pour cette deuxième édition, le concours photo s’inscrira dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable. Il sera aussi mené en partenariat avec Océanopolis (le Centre national de culture scientifique dédié à l’Océan situé à Brest) et le Biodôme de Montréal à Espace pour la vie.

L’objectif de ce concours est double : mobiliser la communauté étudiante œuvrant dans le domaine maritime tout en valorisant leur travail accompli, par exemple lors de stages, de travaux de recherches ou encore de sorties sur le terrain.

À l’issue du concours, les photos récompensées feront l’objet d’une exposition conjointe à Océanopolis à Brest et au Biodôme de Montréal. Par la suite, cette exposition sera itinérante et circulera dans différentes institutions d’enseignement et de culture scientifique en France et au Québec. Ce concours présente une occasion unique de partager et diffuser le travail scientifique et artistique de la communauté étudiante en sciences et technologies de la mer !

La thématique centrale de ce concours photo sera «la préservation de l’océan : un défi essentiel pour les sociétés d’aujourd’hui» et se déclinera en plusieurs catégories. Au-delà de la qualité des photos réalisées, le jury portera également une attention particulière au commentaire explicatif du contexte accompagnant le cliché. La capacité à transmettre à un public large des éléments de connaissance et de compréhension de l’importance que jouent l’océan et les écosystèmes associés dans la préservation de notre environnement seront pris en compte.

 

Avec la participation exclusive de Mario Cyr

Mario Cyr est reconnu à travers le monde pour ses images à couper le souffle. C’est aussi cinéaste réputé et un chef renommé d’expéditions en régions arctiques et antarctiques. Il est l’un des cinq experts mondiaux de plongée sous les glaces.  Mario Cyr a participé à plus de 150 œuvres cinématographiques pour des producteurs tels que National Geographic, Discovery Channel, Disney Productions, Imax 3D, la BBC, David Suzuki pour la CBC, la Société Cousteau, France 2, Arte et NHK Japon.

 

Avec la participation exclusive de Laurent Ballesta

Laurent Ballesta est un photographe naturaliste français. Des premières photographies du cœlacanthe prises par un plongeur à 120m de fond, jusqu’aux folles chorégraphies des 700 requins de Fakarava la nuit, en passant par les plongées les plus longues et les plus profondes d’Antarctique et les paysages crépusculaires de Méditerranée, Laurent Ballesta illustre le monde sous-marin avec un regard naturaliste et artistique.

 

Catégories

  1. Un océan menacé
    L’océan fait face à une diversité de menaces plus ou moins visibles à l’œil nu : pollutions plastiques et chimiques, érosion de la diversité, acidification, eutrophisation, réchauffement climatique sont autant de facteurs qui contribuent à le dérégler.
  1. Un océan encore mystérieux
    Si la cartographie des océans a connu de nombreuses avancées ces dernières années avec l’évolution des technologies et a permis de mieux appréhender cet espace, l’océan recèle encore bien des secrets. De nouvelles espèces sont découvertes chaque année et les transformations en cours, telles que la fonte des glaciers ou l’étude des abysses, pourraient amener à de nouvelles découvertes.
  1. Un océan à partager
    Océanographes, biologistes, géographes, mais aussi archéologues, historiens maritimes contribuent à faire progresser les connaissances sur l’océan. Le transfert de ces dernières vers les décideurs, les gestionnaires et les citoyens est essentiel pour s’assurer de la mise en œuvre, et du respect, des politiques de préservation efficaces.
  1. Un océan résilient et durable
    Les innovations scientifiques et techniques, et l'élaboration de modèles et de solutions pour la mise en place d’un développement durable des océans prennent différentes formes. Permettre une utilisation durable de l’océan et des innombrables services qu’il rend nécessite le travail en commun de divers acteurs.

Pour participer

Vous devez envoyer vos photos et la description liée avant le mercredi 1er décembre 2021 à minuit (heure du Québec) via la plateforme en ligne Un Océan à préserver (pollunit.com) Les fichiers numériques doivent être enregistrés dans un format photo (par exemple JPG, RAW, TIFF, etc.) et leur dimension doit être d’un minimum de 2400 pixels de large.

 

Date de soumission des photos : 1er décembre 2021.

 

Prix

  • 1er prix du jury par catégorie 400 $
  • 2e prix du jury par catégorie 250 $
  • 1 prix coup de cœur du public par catégorie de 300 $

Règlements

  • La ou les photos doivent être en lien avec le milieu maritime et doivent être accompagnées d’un texte descriptif d’une centaine de mots.
  • Le concours s’adresse à tous les étudiant·e·s de licence, maîtrise/master et de doctorat, ainsi qu’aux stagiaires de postdoctorat inscrit·e·s dans une université, ou école, française ou québécoise membre de l’IFQM.
  • Chaque participant·e ne peut soumettre qu’une photographie par catégorie.
  • Chaque participant·e ne peut pas soumettre une photo gagnante de l'édition 2020.
  • Chaque participant·e atteste avoir pris la photo elle-même ou lui-même, et ainsi, est titulaire du droit d’auteur de la ou des photographies présentées. Chaque participant·e atteste avoir obtenu le consentement pour l’utilisation de l’image de la ou les personnes apparaissant sur les photos et dégage l’UQAR et l’UBO, en tant qu’établissement gestionnaire de l’IFQM, de toute poursuite qui pourrait être intentée à la suite de la publication des photos soumises au concours.
  • En s’inscrivant au concours, le ou la participant·e accorde à l’UQAR et à l’UBO une licence gratuite, non exclusive leur permettant de diffuser, reproduire, publier et exposer chacune des photographies soumises au concours, autant pour des documents imprimés ou numériques (affiches, dépliants, outils de promotion, journaux, site web, sites de réseaux sociaux, télévision ou toute autre diffusion de même nature). Cette licence est accordée sans limites de temps ni de territoire. Toutes les photos seront créditées au photographe et cette personne demeure la titulaire des droits d’auteur.
  • Les gagnant·e·s seront désigné·e·s par un jury franco-québécois et dévoilé·e·s à l’automne 2021.
  • Toute photographie ne respectant pas ces critères sera rejetée.

Nos partenaires

Océanopolis, Centre National de Culture Scientifique dédié à l’Océan

Depuis 1990, Océanopolis, équipement de Brest métropole géré par Brest’aim, raconte l’histoire naturelle de l’océan et accomplit une mission de médiation scientifique avec pédagogie et créativité.

Biodôme de Montréal à Espace pour la vie

Le Biodôme, la Biosphère, l’Insectarium, le Jardin botanique et le Planétarium Rio Tinto Alcan forment le plus important complexe en sciences de la nature au Canada sous l’égide d’Espace pour la vie . Ensemble, ces cinq institutions prestigieuses de la Ville de Montréal amorcent un mouvement audacieux, créatif et urbain, où se repense le lien entre l’humain et la nature, et où se cultive une nouvelle façon de vivre.

Nous contacter

Pour obtenir de plus amples informations sur le Concours photo, vous pouvez communiquer avec nous à :

France : ifqm@univ-brest.fr
Québec :ifqm@uqar.ca

 


L’IFQM présente son guide pratique de formation bi-diplômante de 2e cycle

https://youtu.be/uhjcCBCK0bI

L’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM) est heureux de vous présenter le premier guide de conseils pratiques et de recommandations pour se lancer dans le développement de diplômes conjoints de niveau master/maîtrise entre la France et le Québec.

Ce document pratique a été réalisé à la suite d’un atelier lors duquel plusieurs intervenants et intervenantes ont échangé et partagé leurs connaissances et expertises au sujet de la mise sur pied de programmes de diplômes conjoints. On y traite des avantages pour les chercheurs et chercheuses de participer à de telles formations, qui ont le potentiel d'accroître la capacité de recherche des laboratoires par la création de nouveaux liens internationaux. Le guide présente en lien avec les enjeux de la mise en place de programmes bi diplômants, le montage et l'arrimage des plans de formation entre la France et le Québec. Nous y abordons aussi le budget requis et les possibilités de financement pour le lancement de nouvelles initiatives.

Enfin, ce rapport inclut le point de vue des étudiantes et des étudiants qui ont participé à ce type de programme et traite du recrutement des nouveaux candidats.

Pour consulter le guide pratique sur Calaméo , cliquer sur ce LIEN.

Pour télécharger le guide pratique en version PDF.

Pour de plus amples informations n'hésitez pas à communiquer avec nous !

En France : ifqm@univ-brest.fr

Au Québec : ifqm@uqar.ca