Tournée des chercheuses et chercheurs du Québec en France 2022

Une semaine remplie d'échanges et d'opportunités

Du 17 au 23 octobre 2022, le consulat général de France à Québec a organisé, en partenariat avec l’IFQM, une mission d’étude et d’échange en France pour des chercheuses et chercheurs québécois en sciences de la mer. Cette tournée d’une semaine fut l’occasion pour la délégation d’échanger auprès de la communauté française des sciences et technologies marines, le tout dans le but de développer de nouvelles collaborations.

Stéphanie Gracia (coordonnatrice de l’IFQM au Québec), Romain Le Moal (coordonnateur de l’IFQM en France) et Estelle Blons (chargée de Mission pour la Science et la Technologie auprès de consulat), ont accompagné quatre chercheur·es québécois·es dans le sud-est de la France :

  • Émilie Saulnier-Talbot (Professeure à l’Université Laval, spécialiste des changements environnementaux dans les milieux aquatiques)
  • David Deslauriers (Professeur à l’Institut des sciences de la mer de Rimouski de l’Université du Québec à Rimouski, spécialiste en éco-physiologie et bioénergétique des poissons)
  • Brigitte Robineau (Directrice exécutive à Québec-Océan, groupe interinstitutionnel de recherches océanographiques du Québec)
  • Lyne Morissette (Directrice de M-Expertise Marine, organisme de médiation scientifique)

Durant cette tournée française, la délégation a eu le plaisir de rencontrer plus de 60 personnes représentant 8 institutions et 12 laboratoires de recherche, le long du littoral de la Côte d’Azur.

Villefranche-sur-mer

Le Laboratoire d'Océanographie de Villefranche-sur-mer (LOV), un établissement aux missions multiples (la recherche, l’observation, l’enseignement et la dissémination des connaissances), nous a ouvert les portes de ses installations de recherche au sein d’un site historique hors pair. Les discussions se sont axées autour des thématiques de l’océan mondial, sa réponse et sa contribution au changement à l’échelle du globe, dans le but de prédire l’évolution future de ses services écosystémiques.

Les quatre laboratoires du LOV (CHOC, COMPLEX, OMTLAB et PISCO) étudient notamment les zones hauturières et côtières, les échanges aux interfaces air/mer/terre/banquise, et la colonne d’eau. Les disciplines incluent la biologie, la chimie, la biogéochimie et la physique (optique et hydrodynamique).

Nice

La deuxième journée s’est déroulée à l'Université de Côte d'Azur. La délégation a eu l'occasion de rencontrer les équipes de l'IFR Ressources marines et du laboratoire Ecology and Conservation Science for Sustainable Seas (ECOSEAS). Ce dernier se penche particulièrement sur le fonctionnement des écosystèmes, la biologie et l'écologie des espèces, les impacts des changements climatiques dans la modification de la faune et de la flore marines, les impacts biologiques des polluants en mer et de la quantification de l’état écologique des systèmes littoraux.

Les équipes de recherche de ces deux laboratoires travaillent également sur des axes plus appliqués comme les effets de l'anthropisation en zone littorale, la bio-surveillance éco-toxicologique et le développement de réseaux de suivis, les aires marines protégées et la gestion de la pêche artisanale.

Aix-en-Provence

Troisième journée passée à visiter le campus d’Aix-en-Provence de l'Université d'Aix-Marseille et à rencontrer des représentants de la Faculté de droit de l'Espace Cassin et de l'Institut des Sciences de l'Océan (OCEAN). Ce dernier mène des activités de recherche et de formation novatrices associant l'océanographie, les sciences du climat et du numérique, la robotique et l'ingénierie marine renforcées par l'économie, le droit, l'histoire et la géographie marines et maritimes.

Des présentations et des échanges à visée interdisciplinaire ont marqué cette matinée. Le cœur de discussion a porté sur la rencontre des acteurs et actrices impliquées dans le droit marin et traitant notamment de la géographie, des systèmes territoriaux littoraux, des aires marines protégées et des structures marines telles que les éoliennes en mer.

L’après-midi du mercredi a été consacrée à la visite des infrastructures du MIO (Institut Méditerranéen d’Océanologie) d’Aix-Marseille Université. De nombreux échanges ont eu lieu sur la thématique des changements globaux, sur la dynamique de l'océan, la biodiversité marine des organismes ainsi que des pollutions.

La Seyne-sur-Mer

La délégation a ensuite été accueillie au Centre Ifremer Méditerranée à La Seyne-sur-Mer. Cette journée a été organisée en partenariat avec l’Institut Sciences de l’Océan et le Laboratoire Environnement Ressources d'IFREMER. Plusieurs  chercheuses et chercheurs de ces infrastructures ont présenté l'ensemble des écosystèmes interdisciplinaires de recherche et des projets qui leur sont associés. La journée s’est terminée par une visite des infrastructures et des engins submersibles d'IFREMER.

Marseille

Enfin, la délégation a été accueillie à la station marine d’Endoume d'Aix-Marseille Université, par l’IMBE (Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie). Après un tour des laboratoires et une présentation générale de l'IMBE, les chercheuses et chercheurs de la délégation québécoise ont pu échanger à propos des perspectives de collaboration et des différentes thématiques développées sur place.

Un vrai succès

Le Consulat général de France à Québec et l'IFQM remercie les établissements français pour leur chaleureux accueil tout au long de cette tournée. Des axes de collaboration ont déjà été identifiés de manière individuelle et les échanges vont se poursuivre.

Retrouvez ici la chronique de Lyne Morissette à l’émission Phare Ouest de Radio-Canada sur sa participation à la Tournée des chercheurs québécois 2022.

 

Note : La Tournée des chercheurs québécois en France est un programme initié en 2018 par le secteur scientifique du Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat Général de France à Québec.

L’objectif de ce programme est de promouvoir l’excellence et l’attractivité de la recherche française afin de favoriser l’émergence de nouvelles collaborations franco-québécoises.


Les cotutelles

Plusieurs doctorats et stages postdoctoraux en cotutelle entre des institutions françaises et québécoises ont démarré cette année. Découvrez la liste des projets en cours et visionnez des capsules explicatives préparées à l’occasion des Assises France-Québec de la mer.

  • Étude gnomique des diatomées Haslea – Adeline Stweart (Voir capsule)
  • Caractérisation et identification des pigments etr composés biologiquement Actifs à partir de nouvelles espèces de microalgues bleues du genre Haslea pour des applications alimentaires – Amina Latigui (Voir capsule)
  • Étude de l’impact des événements extrêmes sur les changements morpho-sédimentaires des littoraux meubles de l’ouest de l’Islande – Clémentine Fanton (Voir capsule)
  • Comportement et toxicité des nanoplastiques le long du continuum Terre-Mer : Apport de la caractérisation multidimensionelle – Lucie Toussaint (Voir capsule)
  • Inférence statistique de la profondeur de la colonne d’eau obtenue grâce à l’analyse géométrique et radiométrique de l’imagerie spectrale – Mohammed Ali Ghannami (Voir capsule)
  • Variabilité climatique de la région sahélo-saharienne : migration de la convergence de la zone intertropicale et impacts sur les écosystèmes marins – Simon Fay (Voir capsule)
  • Comportement des invertébrés marins exposés au bruit du trafic maritime – Thomas Uboldi (Voir capsule)
  • Validation d’un bio-essai de croissance/survie copépodes – Optimisation des cultures, conservation des œufs d’individus sauvages et diversité génétique – Quentin Peignot (Voir capsule)
  • Identification des tsunamis Holocène dans les archives sédimentaires côtières aux Petites Antilles – Stefano Fabbri (Voir capsule)
  • Modélisation et simulation participatives pour la cogestion des écosystèmes marins – Maud Thermes (Voir capsule)

Bilan des Assises France-Québec de la mer 2022

C’est avec un immense plaisir que l’équipe de l’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM) vous présente le bilan de la seconde édition des Assises France-Québec de la Mer qui s'est tenue les 13 et 14 juin derniers à Nantes et Saint-Nazaire.

Cet évènement a marqué un tournant décisif pour notre jeune Institut qui fête ses six ans d’existence ce mois-ci. Les Assises ont été l’occasion de dresser un bilan des premières années de l’Institut, de mettre en avant les forces du réseau, et surtout d’identifier besoins émergents du secteur des sciences et technologies de la mer en matière de recherche, formation et innovation, de nature à renouveler notre stratégie scientifique. Pour cela, des groupes de travail correspondant aux six thématiques prioritaires avaient été concertés au cours de l'automne 2021 afin de faire émerger les nouvelles orientations. Celles-ci ont pu être discutées à Nantes en juin dernier tout en intégrant un aspect prospectif quant aux outils et à la mise en œuvre.

La nouvelle stratégie scientifique, qui est actuellement en cours de rédaction, intégrera davantage les enjeux du transfert entre les mondes de la recherche et de l’innovation, ainsi que les moyens à mettre en œuvre pour favoriser les actions en faveur de la médiation scientifique et des sciences participatives.

Votre implication et votre soutien tout au long de cet important processus de réflexion ont été grandement appréciés.

Toute l'équipe de l'IFQM vous en remercie chaleureusement.

 

Pour consulter le guide pratique sur Calaméo , cliquer sur ce LIEN.

Pour télécharger le guide pratique en version PDF.

Voir  la galerie photo de cet événement, ICI.

 

Pour de plus amples informations n’hésitez pas à communiquer avec nous !

En France : ifqm@univ-brest.fr

Au Québec : ifqm@uqar.ca

 


Naissance d'une collaboration transatlantique entre deux institutions scientifiques et culturelles

L’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM) est heureux d’annoncer la naissance d'une nouvelle collaboration transatlantique entre deux institutions scientifiques et culturelles. 

Nous partageons avec plaisir le communiqué de presse diffusé par le Musée du Fjord.

 

Une nouvelle de coopération et d’échanges entre la France et le Québec au Musée du Fjord.

Saguenay, 14 septembre 2022. – Les institutions scientifiques et culturelles que sont le Musée du Fjord à La Baie (Québec) et Océanopolis à Brest (Brest’Aim, France) offrent aux visiteurs de découvrir, par une pratique immersive, la richesse et la diversité du patrimoine naturel. Au Musée du Fjord, il s’agit de faire connaître les plus beaux écosystèmes du fjord du Saguenay et de la baie des Ha! Ha!. Pour Océanopolis, il est question de s’immerger dans l’univers marin à la découverte de la faune et de la flore des océans du monde entier. La mission et les objectifs des deux organismes sont donc similaires. Pourtant, chacun d’eux a développé une expertise enviable dans des domaines à la fois différents et complémentaires.

En conséquence, des rapprochements se sont progressivement opérés entre les deux institutions, donnant lieu à une demande dans le cadre du Programme d’aide aux musées (PAM) de l’Accord Canada-France et de l’Accord France-Canada. Grâce à l’aide financière obtenue, les deux parties se sont engagées à développer leur coopération bilatérale dans le domaine de l’environnement, du partage de la recherche océanographique et de la diffusion de l’information scientifique, technique et industrielle sur une base d’égalité, de réciprocité et d’avantages mutuels. Les deux axes privilégiés pour cette coopération concernent les démarches
participatives et les interactions entre acteurs de la recherche et musées. Ces deux sujets novateurs font l’objet d’une réflexion associée à un programme de développement dans les deux structures.

Pour ce faire, il a été décidé conjointement d’organiser des rencontres professionnelles bilatérales pour échanger et croiser les approches des membres des deux institutions et des scientifiques associés afin de partager les compétences et les expertises en matière de savoirs scientifiques et techniques, de sensibilisation et d’implication des publics.

Les organismes de recherche associés aux deux axes développés dans le cadre de ce programme, comme l’Université du Québec à Chicoutimi et l’Institut Universitaire Européen de la Mer de l’Université de Bretagne Occidentale à Plouzané, prendront part aux rencontres entre Océanopolis et le Musée du Fjord. Ces échanges viendront enrichir les activités menées entre la France et le Québec dans le cadre de l’Institut France–Québec Maritime (www.ifqm.info).

Le Musée du Fjord remercie le ministère du Patrimoine canadien pour son soutien. Il remercie également le ministère de la Culture et des Communications du Québec ainsi que la Ville de Saguenay qui, par leur soutien, contribuent à son rayonnement.

 

– 30 –

Source :

Guylaine Simard, directrice générale
Tél. :418 540-2272

Céline Liret, directrice scientifique, Partenariats et relations internationales
Océanopolis-Brest’Aim

 


L’IFQM présente son guide pratique de formation bi-diplômante de 2e cycle

https://youtu.be/uhjcCBCK0bI

L’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM) est heureux de vous présenter le premier guide de conseils pratiques et de recommandations pour se lancer dans le développement de diplômes conjoints de niveau master/maîtrise entre la France et le Québec.

Ce document pratique a été réalisé à la suite d’un atelier lors duquel plusieurs intervenants et intervenantes ont échangé et partagé leurs connaissances et expertises au sujet de la mise sur pied de programmes de diplômes conjoints. On y traite des avantages pour les chercheurs et chercheuses de participer à de telles formations, qui ont le potentiel d'accroître la capacité de recherche des laboratoires par la création de nouveaux liens internationaux. Le guide présente en lien avec les enjeux de la mise en place de programmes bi diplômants, le montage et l'arrimage des plans de formation entre la France et le Québec. Nous y abordons aussi le budget requis et les possibilités de financement pour le lancement de nouvelles initiatives.

Enfin, ce rapport inclut le point de vue des étudiantes et des étudiants qui ont participé à ce type de programme et traite du recrutement des nouveaux candidats.

Pour consulter le guide pratique sur Calaméo , cliquer sur ce LIEN.

Pour télécharger le guide pratique en version PDF.

Pour de plus amples informations n'hésitez pas à communiquer avec nous !

En France : ifqm@univ-brest.fr

Au Québec : ifqm@uqar.ca


L’Institut France-Québec maritime offrira un volet québécois dans le cadre de l’événement Mer et Journalisme

L’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM) est heureux d’annoncer l’organisation d’un volet québécois dans le cadre de l’événement Mer et Journalisme. L’événement aura lieu en simultané en France et au Québec, du 24 au 25 août 2021. Ayant pour thème général « De l’océan des extrêmes et des crises au développement durable », il permettra à des journalistes de la France, du Canada et d’Afrique du Nord de participer à des conférences et ateliers interactifs sur les sciences et technologies marines.

« Le partage des expertises et des connaissances est une composante cruciale de notre mission et il est essentiel à l’avancée des sciences maritimes au Québec. En offrant un volet québécois, l’IFQM répond aux besoins de formation exprimés depuis de nombreuses années par la communauté médiatique québécoise et internationale », confirme le codirecteur de l’IFQM pour le Québec, M. Dominique Robert.

L’édition 2021 de Mer et Journalisme verra le jour grâce à un partenariat entre l’École Universitaire de Recherche ISblue, le Centre de Formation des Journalistes en France, L’IFQM et Radio-Canada. C’est d’ailleurs l'animatrice Maude Rivard de l'émission Même Fréquence, diffusée sur ICI PREMIÈRE au Bas-Saint-Laurent, qui animera les ateliers d'après-midi.

« C'est avec beaucoup de fierté que Radio-Canada collabore à cette offre de formation maritime. Le journalisme scientifique se veut un champ d'expertise valorisé au sein du diffuseur public. Nous croyons qu'il s'agit d'une occasion unique de mieux comprendre les enjeux maritimes qui façonnent l'actualité de notre région et d’ailleurs », précise Catherine St-Vincent Villeneuve, Directrice régionale, Radio-Canada Est-du-Québec.

Les journalistes désirant participer à Mer et Journalisme pourront s’inscrire le 25 mai. La programmation complète et les détails de l'événement se retrouvent ici.

 


Stéphanie Gracia se joint à l'équipe de l'IFQM

L’IFQM est heureux d’annoncer qu’il a procédé à l’embauche de Mme Stéphanie Gracia à titre d’agente de recherche. Elle est en fonction depuis le 3 mai dernier. Mme Gracia est biologiste de formation et a aussi complété une maîtrise en Océanographie à l’ISMER. Elle travaille dans le domaine de l’environnement et de la concertation du milieu depuis une dizaine d’années. Son expérience d’agente de développement, de communications et, plus récemment, de coordonnatrice administrative et de projet de sensibilisation environnementaux, font d’elle une candidate idéale pour poursuivre les projets et la mission de l'Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime (IFQM).


Avenir Maritime 2021

https://www.youtube.com/watch?v=RNFgPbe-vys

 

L’IFQM et le RQM vous invitent au congrès Avenir maritime.

Ce sera une occasion de se rassembler dans le même bateau pour valoriser la recherche intersectorielle et renforcer les liens tissés, un lieu d’échange pour aborder les grands défis du développement maritime durable. L’embarquement se fera à partir d’une plateforme virtuelle qui vous permettra de réseauter, de découvrir des projets de recherche, de vivre des expériences et de participer à des conférences qui s’ancreront autour des trois secteurs des Fonds de recherche du Québec. Un rendez-vous à ne pas manquer!

Les inscriptions sont maintenant ouvertes! Confirmez votre présence avec le lien suivant : Billetterie

Pour consulter la programmation préliminaire cliquez sur ce LIEN.

DATES À RETENIR :

15 mai : Annonce de la programmation 14 au 17 juin.
Mettez le cap sur votre Avenir maritime!